Accueil Annuaire des associations Associations ACCA
Annuaire

ACCA

Plan d'accès --
64170 Lacq
Téléphone: --

Association de Chasse Communale Agréée


Président : Patrick MAILHARRIN

 

acca-1

acca-2

La Société de Chasse: histoire d'une vielle dame qui a fêté ses 90 ans.

 

C'est en 1922 que Charles Lasvignasses, Maire de Lacq, décida avec les agriculteurs du village et les quelques chasseurs de l'époque (6 à 7 selon les anciens), de créer la société de chasse de Lacq, qui serait la plus ancienne organisation cynégétique du département et certainement la plus ancienne association de Lacq. Preuve qu'à Lacq on avait déjà des idées avant d'avoir découvert le pétrole.


Dans les années 1960, un regroupement fut fait avec la commune d'Audéjos.

 

1971 - Naissance de l'Association Intercommunale de Chasse Agrée (AICA) de Lacq-Audéjos.
Le président, élu le 9 août 1969, s'aperçut très vite que les statuts et règlements datant de 1922 ne correspondaient plus aux impératifs de la loi du code rural de 1964. Il n'y avait pas de trace de baux. Aussi, lors d'une assemblée générale extraordinaire, il proposa de constituer une ACCA (Association Communale de Chasse Agréée) à Lacq, une autre à Audéjos, et de les regrouper en AICA sitôt après.
Ce fut très dur de convaincre les 208 propriétaires terriens de céder leur droit de chasse, de destruction des nuisibles et de police de la chasse, mais à force d'explications la persuasion l'emporta. Beaucoup de propriétaires terriens croyaient qu'ils allaient être dépossédés de leurs droits. Il n'en était rien, ils sont d'ailleurs les premiers membres de droit.

 

La spécificité de l'ACCA : gestion complexe, du fait de la tutelle ministérielle bicéphale. Bien qu'association loi 1901, l'ACCA dépend surtout du ministère de l'environnement alors que son activité est proche de l'agriculture. Dur à comprendre... d'où la multitude de textes qui parfois sont contradictoires.

 

Les activités de l'ACCA :
- Favoriser la reproduction du gibier. Le biotope ayant considérablement changé: moins de prairies et de couverts, il a fallu construire des parcs d'acclimatation pour les faisans (6 à ce jour) et un parc pour les lapins. Ce gibier vient en complément du gibier né en liberté.

- Assurer la régulation des nuisibles, pour protéger le gibier, mais aussi les élevages de volailles, la basse-cour et les cultures. Il est à noter que le ministère de l'environnement modifie très souvent, et parfois à plusieurs reprises dans la même saison, les modalités de destruction des nuisibles. Les chasseurs et piégeurs de l’ACCA ne peuvent agir que dans le cadre précis de la loi.

-Assurer la police de surveillance du territoire.

-Organiser des battues au chevreuil et au sanglier, le produit de ces chasses servant au repas ouvert aux habitants de la commune.

En conclusion : le mode de vie a considérablement changé, les modes de chasse aussi ; l'ère de la "cueillette" est terminée. Pour suppléer le gibier "naturel", il faut maintenant préparer la future saison dès la fermeture.

          


  
Powered by Sigsiu.NET RSS Feeds